Mes devis

Il n'y a aucun produit dans votre devis

» Voir tous mes devis.

Contactez-nous

Notre service client est disponible 24h/24, 7j/7

Phone:03 200 200 20

Contacter notre service client
Personnalisé avec la Sérigraphie

Personnalisé par sérigraphie sur T-shirt, polo, chemise, sweat, veste, serviette, casquette

Personnalisé avec la SérigraphieIl y a 11 produits.

par page
Résultats 1 - 9 sur 11.
  • A partir de : 0,92 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes? L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  0,92 €
  • A partir de : 0,43 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes? L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  0,43 €
  • A partir de : 0,45 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes?L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  0,45 €
  • A partir de : 0,45 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes? L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  0,45 €
  • A partir de : 0,61 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes?L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  0,61 €
  • A partir de : 0,61 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes?L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  0,61 €
  • A partir de : 1,37 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes?L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  1,37 €
  • A partir de : 1,37 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes?L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  1,37 €
  • A partir de : 1,37 €

    Comment envoyer vos logos? Etapes?L'impression sérigraphique: Elle est très économique pour des grandes séries. Pour une petite série avec un logo de plusieurs couleurs, nous vous conseillons de comparer avec: le transfert numérique

    A partir de  1,37 €
Résultats 1 - 9 sur 11.

De toutes les techniques de marquage sur textile, la sérigraphie est la méthode d’impression la plus économique pour peu que vous disposiez d’une quantité suffisante (minimum 25 pièces, mais idéalement à partir de 50 ou 100 pièces).

La sérigraphie est la technique la plus couramment utilisée pour personnaliser les textiles dans le domaine du marquage publicitaire ou événementiel. Cette technique consiste à imprimer directement un motif en déposant des encres de couleur sur le tissu à l’aide de pochoirs. La sérigraphie permet une très grande variété d’applications et offre le triple avantage d’être économique, qualitative, et de durer dans le temps. La sérigraphie. Du fait des contraintes techniques liées au processus de fabrication, elle ne permet cependant pas de restituer tous les types de visuels, et on lui préfèrera parfois – en fonction du motif, des quantités à réaliser- les techniques du transfert numérique ou du transfert MSO, voire de la broderie. N’hésitez pas à nous consulter pour un conseil.

Quelques données techniques sur la sérigraphie textile

La sérigraphie est une technique d’impression qui utilise le principe du pochoir. Apparue en Chine il y a près de mille ans, la sérigraphie utilisait à l’origine des pochoirs formés d’écrans de soie interposés entre l’encre et le support à imprimer. C’est de là que provient la construction étymologique du mot sérigraphie, du latin sericum - la soie - et du grec graphein - l’écriture.

La pièce maîtresse du processus d’impression sérigraphique est le pochoir, qu’on désigne par le terme d’écran. Cet écran est constitué d'un tissu tendu sur un cadre (on utilisait à l’origine un tissu de soie fixé sur un cadre de bois ; on utilise aujourd’hui des toiles de polyamide ou de polyester sur des cadres en aluminium). A la base, le tissu vierge est uniformément poreux. Il doit être préparé de manière à ne laisser passer l’encre qu’à travers les zones à imprimer.

La préparation des écrans en pochoir est la phase de clichage. On enduit le tissu vierge avec une émulsion photosensible qui recouvre entièrement les mailles du tissu (c'est l'enduction). L’émulsion est ensuite exposée à un rayonnement ultra-violet, à l’exception de la zone correspondant au motif à imprimer qu’on aura préalablement occultée à l’aide d’un film opaque (c’est l’insolation). Partout où elle est exposée aux ultraviolets, l’émulsion durcit. Aux endroits où le film représentant le motif à imprimer a été placé, les rayons ultra-violets sont bloqués, empêchant le durcissement de l’émulsion qui ainsi être nettoyée à l’eau (c’est le dépouillement). Le pochoir est maintenant réalisé : là où l’émulsion a durci, les mailles du tissu sont bouchées et l’encre ne passera pas ; là où l’émulsion a été protégée du rayonnement par le film opaque, le tissu est resté poreux et laissera passer l’encre à travers les mailles.

La finesse de la maille de l'écran détermine la quantité d'encre déposée. Ainsi, selon le degré d’opacité recherché pour la restitution des couleurs à imprimer, on pourra jouer sur la maille des écrans utilisés. Plus la maille est serrée, moins le dépôt d’encre sera important, et plus la finesse du motif restitué sera élevée (on utilisera des mailles élevées pour imprimer des détails ou des textes fins). Inversement, plus la maille est large, plus le dépôt d’encre sera important (on utilisera des mailles faibles dans le cas d'impressions d'aplats, lorsqu'on souhaite une opacité importante).

Lorsque l’écran est réalisé, il est calé sur la machine d’impression. On dépose ensuite de l'encre sur la toile tendue de l'écran. A l’aide d’une raclette d'impression possédant un côté en plastique souple, on applique l'encre sur le support à imprimer au travers des mailles ouvertes du tissu de l'écran. Le sérigraphe ou la machine exerce une pression sur la raclette en « tirant » vers lui pour couvrir l'intégralité du motif (c'est la phase de tirage ou raclage). Pour imprimer un motif de plusieurs couleurs, il sera nécessaire de séparer chacune des couleurs du motif sur différents films qui serviront à l’insolation d’autant d’écrans (ou de pochoirs). On appliquera ensuite les encres des différentes couleurs au travers de leur écran respectif. Entre chaque application de couleur, on flashe le textile afin de sécher les encres.

Dans le cas de motifs comportant plusieurs couleurs, le calage des différentes couleurs entre elles constituent tout l’art du métier de sérigraphe. Le textile n’étant pas une matière rigide mais souple, il n’est pas possible d’imprimer la première couleur, de retirer le textile, de sécher l’encre puis de repositionner le textile au même endroit au millimètre près pour imprimer la couleur suivante. On risquerait d’avoir des zones non imprimées entre deux couleurs, ou au contraire d’avoir des chevauchements de couleurs. On est donc obligé d’imprimer toutes les couleurs en une seule fois, en calant de manière très précise chaque écran et sans déplacer le support à imprimer.
On utilise pour cette opération une machine en forme de carrousel sur laquelle on fixe tous les écrans. A l’image des carrousels de notre enfance, le carrousel de sérigraphie est une machine composée de bras qui pivotent autour d’un axe central. Au bout de chacun des bras est fixé un cadre sur lequel est calé un écran. Sous les écrans se trouvent les tables d’impression. Ces tables sont des gabarits en forme de buste sur lesquelles on vient enfiler les vêtements (ce sont les jeannettes). A l’inverse des écrans qui tournent autour de l’axe central, les jeannettes sont fixes. Avant de positionner le vêtement sur la jeannette, on vaporise celle-ci avec de la colle de manière à éviter que le vêtement bouge durant l’impression. Un écran vient se positionner de manière très précise au dessus de la jeannette, et on procède au tirage de la première couleur. L’écran pivote et un flash vient sécher la première application d’encre avant qu’un deuxième écran vient se positionner au dessus de la même jeannette pour le tirage de la deuxième couleur. On répètera l’opération de tirage et de séchage avec autant d’écrans qu’il y a de couleurs dans le motif à imprimer. Les carrousels sont automatisés et permettent un réglage très précis des couleurs entre elles.

Quand le travail d’impression est terminé, on démonte les cadres et les écrans. Ceux-ci vont être nettoyés à l’aide de solvants et d’un appareil haute pression (c’est le dégravage). Les écrans ainsi récurés pourront être utilisés pour un autre travail. C’est pourquoi, même dans le cas d’un retirage d’un travail d’impression précédent, il est nécessaire de refaire les écrans et de caler à nouveau le carrousel.

Les avantages de l’impression sérigraphique

La sérigraphie permet de déposer beaucoup d’encre, garantissant des couleurs intenses avec une forte opacité et qui durent dans le temps. L'encre déposée a une excellente résistance au lavage. Le choix des couleurs disponibles étant pratiquement infini, il est possible de respecter de manière très fidèle les couleurs du motif original. Le processus d’impression sur carrousel étant fortement automatisé, la sérigraphie est très intéressante économiquement par rapport aux techniques de transfert (qui nécessitent plus de manipulation manuelle) ou de broderie (qui immobilisent les machines plus longtemps). Le coût de la sérigraphie est très dégressif avec les quantités (l’essentiel du travail résidant dans la réalisation des écrans et dans le calage du carrousel).

Les limites de l’impression sérigraphique

La sérigraphie ne permet pas l'impression de détails trop fins ou de fondus ou dégradés de couleurs trop nuancés. Ceux-ci pourront être restitués de manière plus fidèle par la technique du transfert numérique ou du transfert MSO qui permet d’obtenir un rendu de type photo. La sérigraphie nécessite une mise en route relativement lourde (création d’un écran pour chaque couleur du motif, calage machine...) non adapté à de toutes petites séries. C’est pourquoi nous proposons la sérigraphie à partir de séries minimales de 25 pièces pour des marquages de une ou deux couleurs. Lorsque le motif comprend plus de trois couleurs ou plus, il est souhaitable d’imprimer des séries de 50 pièces minimum. Dans le cas de petites séries et/ou d’un nombre élevé de couleurs, il est conseillé de comparer le prix de la sérigraphie avec celui du transfert numérique ou du transfert MSO, voire de la broderie si le visuel ce prête à cette technique. Sur les matières glissantes type nylon ou polyester, de même que sur les articles polaires ou softshell on préfèrera se limiter à une, deux, voire trois couleurs.

Les sérigraphies spécifiques

Le transfert sérigraphique.

Il s’agit d’une variante à la sérigraphie directe qui combine les techniques de la sérigraphie ou du transfert. On l’utilise dans les cas où il n’est pas possible d’imprimer directement le vêtement sur un carrousel. C’est le cas notamment des vêtements lourds ou disposant de piqûres, zips, boutons, poches ou autre détails de configuration qui gênent le passage de la raclette sur l’écran. Dans ce cas, on imprime dans un premier temps le visuel en carrousel sur les feuilles de papier thermique. On applique ensuite ce papier transfert imprimer sur le vêtement à l’aide d’une presse à chaud.

La sérigraphie quadrichromie.

Cette technique permet de restituer des visuels multicolores en décomposant le motif à imprimer avec les 3 couleurs primaires (cyan, magenta, jaune) et le noir. Ces 4 couleurs sont appliquées à travers 4 écrans tramés, et reproduiront en se mélangeant le spectre des couleurs du motif d’origine. Cette technique s’applique uniquement sur les textiles blancs (pour les textiles de couleur, voir la technique de la fausse quadri présenté ci-dessous). La sérigraphie quadrichromie donne des résultat très satisfaisants en terme de fidélité, mais qui ne peuvent cependant rivaliser avec la précision des nuances qu’on peut obtenir par la technique de transfert. Ainsi, en zoomant sur le motif imprimé, on pourra voir les micro points constitués par la trame des écrans, alors que le transfert permet un niveau de précision de type photo.

La sérigraphie fausse-quadri.

Cette technique permet de restituer des visuels multicolores sur des textiles de couleur, là où l’impression quadrichromie ne donnerait pas de résultat satisfaisant. Le principe de base est le même que celui de la quadrichromie, sauf qu’au lieu de décomposer le visuel sur les 3 couleurs primaires et le noir, on décompose le visuel sur ses couleurs principales (jusqu‘à 8 couleurs ou plus) qu’on va appliquer au travers d’autant d’écrans tramés.

La sérigraphie gonflante.

Il est possible de donner un aspect gonflant à l’impression en ajoutant un additif à l’encre, qui fera gonfler celle-ci lors du séchage. De cette manière, on peut mettre en valeur tout ou partie du visuel en lui donnant un effet de volume. Cette technique ne s’applique pas aux détails trop fins.

Le calcul du tarif de la sérigraphie

Le coût de la sérigraphie est en fonction du nombre de couleurs. Il se décompose d’une part en frais fixes de films, d'écrans et calage (25,00 €HT par couleur pour les marquages sur textiles blancs et 30,00 € HT par couleur pour les marquages sur textiles de couleur), et d’autre part en coût d'application par article (dégressif en fonction des quantités). La sérigraphie est économique, à conditions de travailler sur des quantités suffisantes (démarrage à partir de 25 pièces minimum pour le marquage sur tee-shirts, et conseillé à partir de 50 pièces si le motif comporte plus de deux couleurs). Plus le nombre de logos et de couleurs est important, plus il convient d’amortir les frais techniques sur des quantités suffisantes.

Les documents requis pour l’impression sérigraphique

Le document fourni pour votre personnalisation en sérigraphie doit être dans un format numérique vectorisé sous Illustrator (en pdf ou en ai), nous acceptons également les fichiers type jpg sous condition d'une très bonne définition !

Parallèlement à la sérigraphie, nous vous proposons d’autres techniques de personnalisation, qui peuvent, en fonction de votre logo, des caractéristiques de votre commande, et de votre budget présenter le cas échéant une alternative intéressante :

Personnalisation par broderie 
Personnalisation par transfert/flex 
Personnalisation par sublimation (sur polyester blanc)
Etiquettes personnalisées

Besoin d’une information, d’un conseil technique ?
N’hésitez pas à nous contacter au 03 20 02 00 20.
Nous avons certainement la solution adaptée à votre besoin et à votre budget.